Le Lean Management, de sa définition à son application en entreprise

08/10/2020
visuel-lean

Toute entreprise, peu importe son secteur d’activité, cherche à améliorer ses performances afin de gagner en productivité. À terme, l’intérêt est donc d’atteindre les objectifs visés à un instant T. Pour atteindre cette performance, une entreprise doit donc être efficace et efficiente en établissant les moyens nécessaires à sa réalisation.
 

Cependant, pour arriver à ce niveau de performance, il est nécessaire d’intégrer des outils d’améliorations et de mesures permettant de performer avec ses équipes, ses processus et son organisation. C’est en considérant ces éléments que le Lean Management prend tout son sens.


1- Le Lean Management, c’est quoi ?

2- Pourquoi intégrer une approche de Lean Management

3- Quels sont les outils du Lean Management ?

4- Les niveaux de certifications du Lean Management
 

Le Lean Management, c’est quoi ?

Au-delà de sa simple traduction, le Lean Management n’est pas une méthodologie visant à simplement réduire les coûts et les délais. Engager une démarche Lean au sein de son entreprise, c’est entrer dans une véritable démarche de progrès en développant une vision globale afin de répondre à une problématique. Le Lean Management vise donc à intégrer un changement profond des méthodologies de travail afin de transformer les pratiques managériales et la chaine de valeur de la société au service de la performance. Mettre en place un processus Lean n’est donc pas à initier pour répondre à une recherche de résultats financiers sur le court terme.

Le Lean Management est un système d’organisation industrielle visant à faire travailler, conjointement, vos équipes, vos équipements et votre site de manière globale afin de réduire les dépenses superflues (temps, argents, matériels). Chez Elite Orga, nous avons du terme Lean l’acronyme suivant : Libérez vos Énergies pour vous Améliorer Naturellement.

Apparu dans les années 50, dans l’univers industriel automobile japonais, sous le terme « Toyota Production System » (son origine) puis « Toyotisme », ce n’est que dans les années 80 que sa dénomination a évolué en « Lean Manufacturing » puis « Lean Management ». Aujourd’hui le Lean Management s’applique et s’adapte à tous les secteurs économiques au-delà de la production : les activités de service, la logistique, le BTP, le médical, l’informatique... Partout où il existe une chaine de valeur.

Les experts se sont appuyés sur une méthodologie simple qui consiste à considérer 3 principes permettant 3 bénéfices directs.

Le principe du Lean Management c’est :

  • Considérer les équipes de travail, au cœur de la production et capable d’apporter leurs connaissances et leur retour d’expérience.
  • Comprendre le fonctionnement sur le terrain qui est le lieu créateur de valeurs et où les améliorations sont possibles.
  • Intégrer un processus de fluidification de la production pour éliminer les tâches inutiles.

Les bénéfices du Lean Management sont :

  • Réduire, voire éliminer les gaspillages énergivores en temps et coûteux ;
  • Améliorer la satisfaction client, qualité des produits, délais et services
  • Améliorer la rentabilité de son entreprise de manière significative.

Pourquoi intégrer une approche de Lean Management

Le Lean Management est une méthode de travail qui permet d’évoluer avec son temps en facilitant son adaptation à un environnement toujours plus concurrentiel et évolutif, en répondant des besoins de ses clients et en restant à l’écoute de ses collaborateurs et de leur bien-être.

Le Lean comme facteur du bénéfice client

Les besoins de vos clients et prospects évoluent sans cesse. En intégrant une démarche Lean, vous entrerez dans un processus d’écoute client en deux points : être à l’écoute de réclamations clients (attentes, insatisfactions, résolutions de problèmes) et engager un processus d’expérimentation de vos offres ou services visant à en améliorer la qualité. Ainsi, la valeur produit ou service devient un avantage concurrentiel.

Le Lean comme optimisateur de temps

Le Lean permet d’intégrer une méthodologie d’optimisation de la production, le flux tendu. Ainsi, sans avoir besoin d’augmenter considérablement ses stocks pour répondre à la demande tout en répondant aux attentes client, le Lean Management va réduire le lead time de fabrication en créant une architecture de progrès continu.

Le Lean comme résolveur de problème

Dans toute entreprise, il n’est pas rare d’être confronté une problématique. Pour certain, il sera plus facile de la contourner, au risque de générer d’autres difficultés pouvant impacter toute leur chaine de valeur. Pour d’autres, ce sera l’incapacité à identifier les conditions qui ont créé cette problématique et donc de ne pas pouvoir la résoudre.

Les techniques du Lean Management permettent d’identifier une problématique, de la signaler et de la traiter à la source (sur le terrain) avec les bons interlocuteurs, au bon moment, afin de garantir votre qualité de produit ou service. Ainsi chaque problème identifié peut être résolu.

Le Lean comme fédérateur dans son entreprise

En intégrant ses collaborateurs dans la démarche de progrès continu dans son entreprise, on engage une démarche fédératrice permettant de considérer l’employé comme un élément important de la production de valeur. Avec la formation continue en Lean Management et l’animation de Kaizen, on encourage nos salariés à engager une démarche d’amélioration de leur propre poste de travail et ainsi considérer leur travail, leur créativité et leurs idées.

À terme, le Lean apporte une véritable valeur humaine à votre entreprise ou chaque collaborateur peut développer son expertise technique et transmettre son expérience.

Quels sont les outils du Lean Management ?

Le Lean Management offre une palette d’outils d’apprentissages et d’expérimentations permettant d’engager un processus d’amélioration continu pas à pas. Les outils les plus connus aujourd’hui sont les suivants :

  • La méthode des 5S permettant d’optimiser, de manière continue, les conditions et le temps de travail en se focalisant sur l’organisation, la propreté et la sécurité. L’objectif étant de diminuer les pertes de matériels, réduire les accidents, partager un environnement de travail agréable et appliquer les premières méthodes de qualité. Le 5S, d’origine japonaise, signifie :
    • Seiri / Débarrasser : organiser son plan de travail en fonction de la fréquence d’utilisation des outils présents dessus.
    • Seiton / Ranger : optimiser les espaces de manière à limiter les déplacements inutiles et les risques de blessure.
    • Seiso / Nettoyer : nettoyer et ranger son poste de travail.
    • Seikestu / Maintenir l’ordre : ordonner son poste de travail de manière à permettre à ses collaborateurs de s’y retrouver en cas de besoin.
    • Shitsuke / Être rigoureux : être rigoureux et appliqué dans les 4 principes précédents.
  • La méthode Six Sigma permettant de réduire la variabilité d’un processus pour tendre vers le zéro défaut en intégrant des actions et données mesurables.
  • La méthode Kaizen permettant d’intégrer un processus d’amélioration continu par l’implémentation de petites améliorations répétées.
  • Le Management Visuel de la Performance permettant d’afficher la performance sur les indicateurs clefs SQCD (Sécurité, Qualité, Coûts, Délais), analyser les écarts et développer des rituels d’animation de la performance en équipe à plusieurs niveaux dans l’entreprise
  • La méthode SMED (Single Minute Exchange of Dies) permettant de diminuer les temps de changements de référence, de préparation, de réduire les pertes matières pour produire plus, plus souvent, plus de références, et ainsi améliorer le duo Flexibilité-Productivité
  • La méthode Kanban qui permet un pilotage des activités en flux tirés (afin de reconstituer la consommation réelle du client interne ou externe, garantir la synchronisation et la régulation des flux, réduire les gaspillages en évitant la surproduction)

Les niveaux de certifications du Lean Management

Suivre et passer des formations en Lean Management donne l’opportunité à vos collaborateurs d’obtenir une certification leur permettant d’être reconnus comme un expert. En tant qu’entreprise, c’est leur donner la possibilité de se positionner pleinement au sein de votre organisation. La certification Lean étant une première étape, proposer à ses équipes des formations continues en Lean encouragera la prise d’encadrement des projets en totale autonomie.

Aujourd’hui, il existe 6 niveaux de formations certifiantes en Lean Management. Nous parlerons de « Pyramide des compétences » ou chaque niveau de compétence est associé à différents types de personnes et de responsabilités.

Niveau de certification Lean Management

La formation White Belt Lean Management

L’objectif de la formation White Belt Lean Management, est d’appréhender la démarche Lean et son implémentation. Elle permet de comprendre ce qu’est le Lean Management, à quoi il sert, comment il marche. La formation White Belt s’adresse à tous les opérationnels qui souhaitent :

  • Comprendre les fondamentaux du Lean Management
  • Intégrer le vocabulaire, les principes, l’état d’esprit et les conditions de réussite.
  • Apprendre à observer son activité par les gaspillages (Mudas)

 

La formation Yellow Belt Lean Management

L’objectif de la formation Yellow Belt Lean Management est de permettre aux participants de participer à la démarche Lean. Ainsi, en leur donnant une vision d’ensemble sur un chantier d’amélioration Lean, cela leur donne la possibilité de s’impliquer et être forces de propositions dans les améliorations à appliquer. La formation Yellow Belt s’adresse à tous les opérationnels qui souhaitent :

  • Comprendre les fondamentaux du Lean Management
  • Acquérir la motivation et se sentir impliquer dans la démarche
  • Contribuer à la réflexion et au déploiement des actions.

La formation Green Belt Lean Management

L’objectif de la formation Green Belt Lean Management est d’acquérir la maitrise des outils d’amélioration continue afin de mener un chantier Lean simple dans l’entreprise.  Durant cet apprentissage, vous aurez la possibilité de maitriser 4 ou 5 outils différents permettant de réaliser un diagnostic jusqu’à son résultat sur un périmètre donné (animer les Kaizens du diagnostic aux résultats). Les objectifs de la formation Green Belt sont de :

  • Déployer une démarche et une méthodologie du Kaizen.
  • Faire produire un collectif pour atteindre les résultats sur des ateliers Lean « simple ».
  • Mettre en application l’utilisation des outils appréhendés.

La formation Black Belt Lean Management

L’objectif de la formation Black Belt Lean Management est d’amener un apprenant à piloter, en toute autonomie et dans sa globalité, la démarche Lean au sein de son entreprise ou d’un site. Cet apprentissage permet aussi d’accompagner des chantiers menés par des collaborateurs certifiés Green Belt. À terme, c’est permettre de déployer un chantier d’amélioration continue au sein de son entreprise et de l’intégrer à l’ADN de celle-ci. Les objectifs de la formation Black Belt sont de :

  • Garantir la cohérence des kaizens et coordonner leurs déroulements.
  • Manager plusieurs Green Belt pour atteindre les résultats.
  • Maitriser entre 8 et 12 outils au service du Lean.

La formation Master Black Belt Lean management

L’objectif de la formation Master Black Belt Lean Management est de donner les clés nécessaires aux apprenants pour leurs permettre de guider le déploiement du Lean en phase avec la stratégie d’entreprise et ainsi intégrer une dimension Lean stratégique. Les objectifs de la formation Master Black Belt sont de :

  • Définir la stratégie Lean Management.
  • Déployer la stratégie Lean et superviser une équipe composée de Green et Black Belt autour de celle-ci.
  • Suivre les avancées de la stratégie (conception, analyse, résultats et améliorations)
  • Maîtriser, au minimum 13 outils au service du Lean.

 

Découvrez toutes nos formations en Lean Management & Lean Management 6 Sigma et appuyez vous sur une équipe de consultants en Lean Management sur Nantes et Lille :

 

Nos formations Lean

 

 

 
 


2