Le Management Visuel... Classique ou digital ?

23/04/2019
Post it

Usine du futur, industrie 4.0, digitalisation, dématérialisation, management visuel... tous ces termes deviennent communs... en revanche les solutions et leur efficacité ne le sont pas toujours !


Il existe fréquemment deux approches autour de ces différentes thématiques. Les entreprises qui foncent et qui installent des solutions numériques, et des entreprises qui se disent qu’elles iraient bien dans cette voie mais qu’elles ne sont pas encore prêtent…

La pratique la plus répandue parmi celle citée précédemment est sans conteste le Management Visuel.

 

Celui-ci doit servir à « Rendre visible ce qui est incontournable et rendre incontournable ce qui est visible ! »

 

Dans le Management visuel il est bon de distinguer les différentes familles couramment déployées :

 

Le management visuel de la performance => Pilotage de la stratégie (matrice en X ou autre), indicateurs de performance HQDCE, affichage des problèmes, méthodes de résolution et suivi (QRQC-8D, PDCA)

Le management visuel des activités => Management des tâches dans les activités de services, Partage des informations en open-space, Totems de pilotage temps réel, Développement en mode agile, Kanban IT

Le management visuel des projets => Salle de pilotage des projets (Obeya-room), Visibilité de l’avancement des projets (phases, jalons, livrables), Pilotage de la PLM (Project Lifecycle Management), Suivi des leviers de performance du projet (ressources, délais, budgets, risques)

Le management visuel des flux => Visualisation de la chaine de valeur de l’entreprise (VSM), Analyse du lead-time, Accélération des flux, Suivi du BFR, Pilotage des flux logistiques dans les plateformes, magasins et divers endroits de la Supply Chain

 

L’idée générale qu’il faut impérativement associer à ces outils, est l’animation collaborative. Ce qui rend indispensable la digitalisation concerne à la fois l’éloignement physique pour les animations, le volume de données à traiter et leur fiabilité, et enfin la réactivité / agilité nécessaire dans l’exploitation du management visuel. L’ensemble de ces outils se déploie fréquemment dans le cadre de démarche Lean Management, aussi bien Lean Manufacturing, Lean Office, Lean Logistique, Lean Projets ou autres déclinaisons et démarches d’excellence opérationnelle.

 

Le management visuel se déploie largement dans tous les types d’entreprises, et les limites du management visuel manuel classique sont parfois atteintes. Il faut alors s’accorder pour intégrer le digital et déployer un management visuel hybride ou 100% digital.

Il s’agit alors d’un changement majeur, qui est parfois sous estimé car la solution numérique va impérativement faire évoluer les pratiques historiquement manuelles.

Tout ne change pas mais presque... donc l’accompagnement au changement est incontournable !

 

Les 4 règles d’or selon ELITE Organisation :

Définir le type de management visuel à déployer

Adapter la solution à la maturité organisationnelle de l’entreprise : manuel, digital, hybride

Déployer des animations collaboratives : rituels, courts, fréquents, mobilisants

Rendre visible ce qui est incontournable…& rendre incontournable ce qui est visible

 

Pour vous former sur le management visuel l'ORGALAB de Lille vous propose son 1er atelier gratuit sur ce thème le 14 juin 2019. Cet atelier est également proposé par l'ORGALAB de Nantes sur la même date.

 

L'inscription s'effectue sur la page suivante : http://www.orgalab.fr/evenements/

 

Ateliers management visuel

 
 


2